PHILIPPE HERARD

Philippe Hérard est né à Châlons-en-Champagne en 1966. Il se consacre dès l’adolescence à la peinture. Ses oeuvres (acryliques sur toile) sont exposées en galeries ainsi que dans divers salons en France et à l’étranger. Depuis 2009, Philippe Hérard complète son travail sur toile en déclinant ses personnages anonymes sur papier, qu’il colle sur les murs de Paris… et d’ailleurs. « Quand on regarde dans les rues, les collages de Philippe Hérard,- tels ces hommes nus ceints d’une bouée on peut se demander si ce n’est pas la ville elle-même qui crée un effet d’équilibre pour ces personnages en posture instable. C’est elle, la ville, qui présenterait pour notre regard le sens allégorique de leur place dans l’espace public. Quand la figura, on du bancal se fait légende urbaine… » Extrait de « street-art collages de Philippe Hérard » de Henri-Pierre Jeudy, sociologue au CNRS.

Avec ces personnages, Philippe Hérard écrit des histoires, véritables poésies urbaines, qui invitent à la réflexion et au dialogue. Tendres et amusantes, tristes et déplaisantes, ses installations nous observent, elles sont le miroir de nos états d’âme et le reflet de la société.

Cent Titres” présente un espace envahi par des bouées et des maisons. C’est une marée d’objets accumulés qui vient nous rappeler les migrations importantes survenues dans l’année, que le monde a décidé d’ignorer.  Au sein de cette vague, un homme se tient debout, figure de ces réfugiés.