JBC

L’univers de JBC est un enchevêtrement symbolique mêlant l’art baroque latino-américain, le réalisme soviétique, le cultes des icônes, le paganisme sous toutes ses formes. Ses thématiques entrent en résonance avec son style graphique rappelant le vitrail, magnifiant les personnes, même dans les situations les plus absurdes ou les plus triviales. Le choix de couleurs chaudes et d’éléments végétaux rappellent l’importance des tropiques dans l’imaginaire de l’artiste, fruit de ses nombreux voyages en Amérique Latine.Ses supports sont variés : murs, mobilier urbain, bois, objets en tout genre et installations.

Depuis 2013, JBC vit à Montreuil et occupe un atelier à ICI Montreuil, www.icimontreuil.com

La Divine Comédie” : Pour son son oeuvre du Grand 8, il a cherché ses sujets dans La Divine Comédie de Dante, à travers les neufs cercles de l’enfer. La mort fait partie intégrante du cycle de la vie. L’enfer est une vie après la mort, une vie infinie.

S’inspirant des noms de ces cercles, il a imaginé neuf visuels à présenter, reflets de son travail, entre peintures sacrées, populaires et figures païennes. Ses couleurs chaudes auxquelles s’ajoutent des éléments végétaux sont des vestiges de ces nombreux voyages en Amérique latine.

La Divine Comédie est un enfer revisité, stylisé et sacralisé, qui joue avec nos références populaires, où le style du vitrail magnifie les personnes. La mort étant une facette de la vie.